Fouilles archéologiques

il y a 3 mois

Depuis le début des années 1990, la Ville de Montréal prévoit des interventions archéologiques préalables aux travaux d’infrastructures et d’aménagement des rues et des parcs. Le processus se déroule en plusieurs étapes :
  • Étude de potentiel archéologique;
  • Intégration de l’intervention archéologique dans le calendrier des travaux et le devis d’appel d’offres;
  • Inventaire archéologique sur le chantier, au moyen de tranchées excavées à la pelle mécanique;
  • Si nécessaire, fouilles à la main sur un périmètre beaucoup plus large;
  • Enregistrement des vestiges (plan, photos, description, inventaire, etc.).
Les interventions archéologiques ne retardent pas les travaux. Elles sont programmées longtemps avant le début des travaux pour les secteurs qui présentent un potentiel et les intégrées dans le calendrier et dans le devis d’appel d’offres.

Quand cela est possible, les vestiges archéologiques sont mis en valeur dans la conception des parcs. Ainsi, le parc du Bassin-à-gravier met en valeur les murs des anciens bassins et c’est également prévu pour le parc du Bassin-à-bois.

De nombreux artefacts découverts sur les chantiers de Griffintown

  • Les artefacts découverts lors des fouilles sont entreposés à la réserve des collections archéologiques municipales.
  • La réserve contient actuellement plus de 3000 boîtes!
  • La collection est parfois ouverte au public lors d’événements particuliers comme le mois de l’archéologie
  • Les artefacts sont prêtés sur demande aux chercheurs et aux musées.



Les fouilles réalisées sur le chantier de l’ouvrage de rétention William se sont avérées être une mine d’or pour les archéologues! Elles ont permis la mise au jour de vestiges exceptionnels datant du 19e et du 20e siècle :
  • Moules à chapeau, vaisselle de porcelaine, bouteilles de verre, etc.
  • Fondations d’un immeuble à logements
  • Toilettes sèches de la maison du boulanger Joseph Wilye
  • Fondations de la Buckley Brooks Hat Manufacturing Co.
  • Linteau de l’entrée des filles de l’école St. Ann
Ces découvertes ont présentées aux citoyens lors des Journées de l’archéologie 2017.



L'intervention archéologique réalisée par la Ville de Montréal en juin 2019, dans le cadre des travaux préparatoires à l’aménagement de la nouvelle place William-Dow a permis de découvrir différents vestiges et artefacts :
  • Boutique d’un forgeron;
  • École pour garçons St. Ann’s School for Boys;
  • St. Ann’s Young Men’s Society, qui offrait en 1885, aux jeunes hommes, des programmes en théâtre, en athlétisme et en rhétorique;
  • Constructions en bois situées dans les arrière-cours de familles ouvrières;
  • Nombreux artéfacts témoignant de la vie quotidienne irlandaise au 19e siècle, notamment un fourneau de pipe en terre cuite décoré de trois trèfles à trois lobes, des ciseaux, et divers pots, bouteilles et encriers.

Localisation des fouilles effectuées et à venir